Rechercher
  • MyLifestyleFamily

What's up today?

6h10 : le réveil sonne. J'ouvre un oeil et me rappelle que Zoé m'a réclamé cette nuit et que je me suis endormie dans sa chambre enroulée dans une couette.

6h15 : mon corps daigne enfin bouger et lorsque je tourne la tête je vois un petit bébé qui me regarde et me sourit tendrement.

6h20 : j'arrive enfin à me lever (le lumbago qui me fait souffrir depuis deux jours déjà n'est pas prêt de m'oublier).

6h25 : j'ai filé sous la douche après avoir préparé un biberon pour Zoé.

6h50 : je suis habillée, maquillée (on fait dans le basique!), coiffée et prête pour affronter la journée.

6h55 : je prends 5 minutes pour regarder l'actualité et là : WTF! L'Alabama perd la tête!!!!

Une loi a été votée contre l'avortement. Jusqu'à présent celui-ci était possible tant que le foetus n'est pas viable. Dès à présent l'avortement ne sera plus possible, même en cas de viol ou d'inceste et les médecins qui pratiqueront cet acte se verront inculpés pour une durée de prison allant de 10 à 99 ans!

Dans plus de 28 Etats américains de nouvelles règles ont été ajoutées à la loi avortement. Pour exemple dans l'Etat du Kentucky et du Mississippi l'avortement ne sera plus possible dès lors que les battements du coeur du bébé sont perceptibles soit aux alentours de 6 semaines de grossesse.


7H : je regarde ma fille et je me demande dans quelle société vont évoluer les jeunes filles, jeunes femmes de ces Etats. Comment peut-on avoir autant régressé? Quelle image donne-t-on alors du corps de la femme?


Il faut savoir tout de même qu'en 2017, 42 % des femmes n'avaient pas accès à l'avortement. Au Honduras une femme qui se fait avorter risque jusqu'à 30 ans de prison. En Pologne l'avortement est autorisé en cas de viol, de danger pour la santé de la mère et en cas de malformation du foetus. Mais le parti d'extrême droite tente depuis le début d'année 2018 de faire supprimer la possibilité d'avortement en cas de viol et péril pour la mère. En Italie, bien que l'avortement soit autorisé depuis près de 40 ans les médecins peuvent refuser de le pratiquer... Les avortements clandestins sont responsables de plus de 45000 décès par an dans le monde!


En tant que femme, mère d'une petite fille il me semble tout simplement inconcevable que tout ce que je viens d'écrire après m'être documentée sur le sujet soit encore possible en 2019. Le droit des femmes à disposer de leur corps n'est donc qu'un fantasme dans certains pays... Et tandis que je finis de lire l'article paru dans le Huffington Post je me questionne sur l'avenir de ma fille, de nos filles de par le monde. Droit à l'avortement, accès à l'éducation, inégalité des salaires, violences faites aux femmes, féminicides... Nous avons assisté l'année dernière au mouvement #Metoo ou #Balancetonporc pour dénoncer les violences faites aux femmes. Nous avons toutes lues des articles qui font état d'agression ou de viol, et bien trop souvent dans les transports en commun sans que les témoins de la scène ne bougent pour interrompre cette horreur.


2019, de nombreux progrès ont été faits au cours des 50 dernières années mais il ne faut rien lâcher et ne pas oublier que malheureusement nous ne bénéficions pas toutes des mêmes privilèges.


4 vues

        © 2023 by Design for Life.

        Proudly created with Wix.com